NOTRE ASSOCIATION
CONDITIONS GéNéRALES
FRAIS ET HONORAIRES
NOS ACTIVITéS
NOS ARTICLES
NOS LOCAUX
CONTACT/ACCES  
Maître Vincent Troxquet
Maître Pascal Lambert
Maître Pierre Legras
Maître Lauren Bourseau
Maître Christelle Chiurulli
Maître Lora Merahi
Maître Kholoud Bentayeb

Sprl Troxquet - Lambert & partenaires

VERVIERS

Rue aux Laines 35
4800 VERVIERS

Tél : 087/29.39.39
Fax : 087/29.39.30

LIEGE

Rue Forgeur 19
4000 LIEGE

Tél : 04/221.24.83
Fax : 04/232.11.73

STAVELOT

Avenue F. Nicolay 18A
4970 STAVELOT

Tél : 080/86.31.35
Fax : 080/88.06.25

info@troxquet-avocats.com

 Nos activités
Nos domaines d'activités
Que faire face à un débiteur récalcitrant?
Dévelop. de nos activités



 Recherche

      


 
 
        DU NEUF POUR LES ENTREPRISES

RECOUVREMENT : Que faire face à un débiteur récalcitrant ?

Mesdames, Messieurs les Chefs d'Entreprises,

Mesdames, Messieurs les Commerçants,

 La grande majorité des analystes financiers relayés en cela par les médias prédisent une importante crise financière.

Dans ce contexte difficile, vous devez pouvoir disposer de liquidités suffisantes pour  continuer à développer vos activités.

Une trésorerie moins tendue passe nécessairement par la récupération rapide de vos créances.

Vous n'êtes pas les banquiers de vos clients et vous devez dès lors savoir agir vite et efficacement pour éviter de le devenir contre votre gré...

D’expérience, et de nombreuses analyses d’institutions diverses le confirment, les créances pour lesquelles une action judiciaire est entreprises dans les 90 jours après la date d’échéance de la facture permet une récupération dans la plupart des cas.

Passé ce délai déjà très important, les récupérations deviennent beaucoup plus aléatoires.

Vous disposez très certainement au sein de votre entreprise d'un système de rappel systématique et vous  l'utilisez peut-être de manière inefficace.


Multiplier les rappels est parfaitement inutiles.  Pour qu’un système de récupération de créance soit efficace, il faut impérativement une rigueur dans la gestion de votre agenda et une approche systématique :

- un rappel automatique 15 jours après l'échéance

 - un 2e rappel avec information du client de la transmission du dossier à un avocat dans la quinzaine, sauf paiement

 - traiter l'ensemble de vos clients sur un pied d'égalité

 - agir exactement comme vous l'écrivez dans vos lettres de rappel... sous peine de perdre votre crédit

 - transmettre des dossiers complets (exemplaire des conditions générales, l'ensemble des factures, les lettres de rappel et les preuves de recommandé) à votre avocat


QUE POUVONS-NOUS FAIRE POUR VOUS ?

L’avocat ne doit pas recommencer des lettres de rappel et de mise en demeure, alors que vous l’avez déjà fait.

Pour la prestation que vous avez effectuée en janvier, facturée fin janvier, payable fin février, objet d’une première lettre de rappel au mois de mars et d’une deuxième au mois d’avril… vous avez déjà financé votre client pendant au moins 4 mois, il faut dès lors agir immédiatement :

1. citation est lancée immédiatement devant le tribunal compétent

2. comparution aux audiences pour vous pour obtenir un titre le plus rapidement possible  

3. transmission immédiate des jugements à exécuter à l’huissier

L’ensemble de ces prestations nécessite au moins un délai  pour obtenir une expédition d’un jugement de 4 à 8 semaines.

EN CONCLUSION et pour autant que vous ayez une discipline dans la gestion de votre compte client, les actions concrètes contre celui-ci (mesures d’exécution diverses et notamment des saisies, ou menaces de mise en faillite) n’interviendront que 6 mois après que vous ayez presté.

Ceci démontre l’importance capitale d’agir vite, car les premières mesures d’exécution ne seront prises à l’encontre de votre client que 6 mois après les prestations…

Les mauvais payeurs connaissent en général très bien la procédure et mettent tous les artifices en œuvre pour retarder leur paiement.

Vous n'êtes pas banquier, mais chef d'entreprise.

Le but est de pouvoir décharger l’entreprise de la gestion d’un contentieux et d’obtenir la récupération de ses créances en principal sans le moindre coût.

Ce but n'est pas toujours atteint, mais il peut parfaitement fonctionner, si un partenariat fondé sur le respect mutuel s'engage.

En ce qui concerne la rémunération des prestations de notre étude, le but est d'obtenir la récupération de la totalité de votre créance en principal, sans frais pour vous, notre  cabinet percevant à titre de rémunération les indemnités forfaitaires, les intérêts et les dépens.

Il convient également de préciser que :

a) en cas de faillites, mises en liquidation ou plus généralement insolvabilité du débiteur, un forfait de 150  € sera payé pour les prestations du cabinet, outre tous les frais d'huissier ;

b) en cours de procédure, si des frais d'huissier importants étaient exposés, vous devriez les provisionner à l'huissier qui mettra tout en oeuvre pour les récupérer à charge du débiteur ;

c) un tel système de rémunération ne peut bien entendu  être concevable que dans la mesure où nous travaillons dans le cadre d'une relation de confiance et sur base d'un contentieux d'un certain volume ;

d) en toute hypothèse, ce mode de rémunération ne peut être appliqué pour des dossiers où des contestations importantes impliquant la rédaction de conclusions, conclusions additionnelles, expertises éventuelles et plaidoiries seraient nécessaires.

Si de tels dossiers se présentaient, nous pourrions évidemment juger au cas par cas de l'importance des prestations et le cas échéant conclure une convention d'honoraires plus précise.

e) tous les fonds récupérés sur notre compte tiers sont virés dans les 48 heures au plus tard par paiement électronique sur votre compte.                                                          

Si vous êtes intéressés par l'établissement d'une collaboration fondée sur ces bases, nous vous invitons à prendre contact, sans délai, avec notre étude et nous examinerons ensemble et de façon approfondie si ce système est adapté à vos besoins ou s'il est nécessaire de le faire évoluer pour répondre parfaitement à vos attentes.

N'hésitez pas à nous contacter, soit par mail (info@troxquet-avocats.com), soit par téléphone (087/29.39.39).

N'OUBLIEZ PAS, VOUS N'ETES PAS LES BANQUIERS DE VOS CLIENTS !!!


   Troxquet - Lambert & Partenaires : Rue aux Laines, 35 - 4800 Verviers    PLAN DU SITE | IDENTIFICATION | Powered by Imust.be    Verviers